Tu en as marre de l’injonction permanente de devoir être sans arrêt performant ? De toujours avoir à montrer la meilleure version de toi-même ? C’est vrai que c’est usant. Et puis tu vois certains de tes collègues briller et évoluer alors que ce sont de vrais boulets …

Alors au diable la perfection ! Voici comment faire une désintox de bon petit soldat d’open space et reprendre ta vie en main.

Mange comme bon te semble !

Pourquoi manger 3 fois par jour ? Je n’ai pas la réponse mais c’est sans doute une règle qu’on se refile de générations en générations comme parole d’évangile !Si tu en es à vouloir t’octroyer un peu de folie, commence par oublier ce qu’on t’a dit ! Alors mange 1, 2, 3, 10 fois par jour peu importe ! Mange surtout quand tu as faim.

L’Homme n’a pas de chance : ses 2 plats préférés, la graisse et le sucre, ont la fâcheuse tendance à l’emmener un peu plus vite vers la fin … mais c’est tellement tentant ! Mange sans trop te soucier de quoi demain sera fait, il vaut mieux se faire plaisir, ça crée moins se frustration !

Retrouve la fougue de ta vie étudiante !

Tu étais plein de vie à tes 20 ans, mais était-ce vraiment parce que tu étais plus jeune ? Je pense surtout que tu avais des objectifs à moyen terme : réussir ton année, obtenir un stage, etc. Et globalement autour de toi tes relations avaient également les mêmes ambitions. Tu passais chaque année au niveau supérieur, et cela te sortait de ta zone de confort : exigences supérieures, nouveaux profs, nouveaux bâtiments, nouveaux amis.

Mine de rien tu ne t’en rendais pas compte mais ce rythme te maintenait dans un état de dynamisme que tu ne retrouves plus actuellement. Tes objectifs sont flous, les RH font la gueule quand tu souhaites changer de poste avant 3 ans, tes collègues sont toujours les mêmes, chaque service a des priorités en contradiction avec les tiennes …. Et globalement tu fais toute la journée la même chose, là où auparavant tu changeais de cours toutes les 1 à 2 heures !

Finalement ta vie étudiante te permettait de sortir de ta zone de confort à une fréquence acceptable, disons tous les ans, ce qui est juste assez pour te donner un petit coup de fouet, et pas trop souvent pour générer du stress. 

Pour retrouver ta fougue de l’époque, il faut arriver à recréer ce modèle :

  • Apprendre ! si on t’avait dit 10 ans après la fac que tu rêverais d’apprendre des trucs qui servent à rien. Et pourtant, apprendre de nouvelles choses c’est la base pour rester stimulé, et même si tout n’a pas un intérêt fondamental, ce qui compte c’est de multiplier les apprentissages et de faire des ponts entre chaque connaissance.
  • Changer ! demande à changer de poste en interne, cherche à t’incruster dans d’autres projets, participe à des groupes de travail … En gros, tu dois fuir les 8 heures consécutives derrière ton écran !

Déconnecte-toi !

Personnellement j’ai 34 ans donc j’ai vécu une époque sans Internet et sans mail …. Et on s’en sortait bien !

Le problème avec ton PC ou ton portable du travail sous le nez toute la journée, c’est que tu te sens obligé de le regarder et de répondre à tout ce qui passe …. Erreur !

Ne suis pas le troupeau des arroseurs de mail à outrance, des types qui ont un répondeur automatique à bullshit. Lève-toi et marche comme disait l’autre. Va prendre un café, fais le tour des bureaux et va amuser la galerie. On dit que rigoler augmenter l’espérance de vie, alors ne te prive pas !

Petit à petit, fais des coupures sans mail de plus en plus longues : 30 minutes au départ, et puis 1 heure, et puis une demi-journée. Tu vas voir comme ça fait du bien ! Et puis personne ne remarque rien, je te rassure. Ce qui te faisait relever ta boite mail toutes les minutes jusqu’ici c’était juste ta conscience de bon élève … 

Retrouve ce bonheur de profiter d’un peu de bon temps pendant que les autres travaillent ! 

Une cure de jouvence

Le poids sur tes épaules de devoir être performant à chaque minute te pousse droit vers l’épuisement. A chaque écart de conduite tu as l’impression de ne pas être au niveau, et tu t’en veux.

Cela crée en toi une frustration qui à la longue devient pesante. Au final tu te fatigues à courir après quelque chose qui au fil de jour te parait de plus en plus loin.

Je t’encourage plutôt à dire stop à tout cela, et d’envoyer valser les bonnes manières. Reprends goût à contrôler ce que tu fais de tes journées et ne plus subir ton agenda. Retrouve la flamme de tes 20 ans en te donnant des challenges à moyen terme pour progresser d’une manière régulière.

Remets en question les règles établies, discute avec tes collègues et tes clients, apprends des autres chaque jour, fuis les mails et les écrans d’ordi !

***********************************************************************

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux, commentez-le en bas de la page, ou tout simplement un « like », ça compte beaucoup pour moi.

Vous en voulez plus ? Rejoignez plus de 1 000 personnes qui reçoivent la newsletter du blog qui partage conseils de bon sens et idées inspirantes.