Parfois on a le sentiment de lutter contre un mur, que rien ne bouge, que personne ne va dans notre sens.

Alors on se dit, mais comment vais-je faire pour faire bouger ce camion à coups de pied dans le derrière ?!

La réponse est simple, et même évidente : avec un bon coup de pied dans l’accélérateur !

Galilée disait, « donnez-moi un point d’appui et je soulèverai le monde ». A vous de trouver le bon levier pour faire accélérer les choses.

Très souvent votre valeur ajoutée ne se trouve pas dans le nombre d’heures passées derrière votre bureau. Ce qui explique que ceux qui réussissent ne sont pas forcément les plus bûcheurs.

Efforcez-vous de prendre du recul pour identifier tous les acteurs qui entrent en jeu, afin d’avoir toutes les cartes en main pour jouer correctement.

Les 5 sens :

Listons les principales actions à activer !

1. Jouez-la comme au comité olympique et faites du lobbying, parlez de votre projet à la machine à café, en pause clope, à la cafèt.

2. Faites-la comme Fourcade, en visant juste : ayez les bons chiffres, ceux qui font peur, et distillez-les aux gens qui décident.

3. Ayez le poids d’un De Gaulle, quand vous parlez on vous écoute : 90% du temps ne faites pas de vague, mais quand vous l’ouvrez c’est qu’il y a du dossier !

4. Marketez vos arguments à la Steve Job : quelques punch-lines, beaucoup de bluff et le tour est joué

5. En dernier recours prenez votre chef en otage : c’est à lui de faire votre boulot pour faire bouger le camion.

Le bons sens :

De manière générale ne gardez pas une seule méthode car votre petit numéro ne restera pas incognito. Vous devez jouer un peu sur chaque tableau pour que vos appels restent percutants à chaque fois.

Et attention: l’accélérateur seul ne suffit pas. Il faut avoir de quoi embrayer : soyez prêt et sûr de vous dans vos dossiers avant de crier au loup.